Les signes du burnout au travail peuvent être subtils mais dangereux. Découvrez comment la prévention du burnout et la psychothérapie peuvent vous aider à identifier et traiter ce mal insidieux. 

Cet article, rédigé par la psychothérapeute Sarah Baudot Bonnot, explore en profondeur la définition et les causes du burnout, différenciant clairement le stress ordinaire de ce syndrome dévastateur. 

Grâce à une liste détaillée des signes physiques et émotionnels, vous apprendrez à reconnaître les symptômes du burnout au travail. Laissez Sarah vous guider à travers des approches thérapeutiques efficaces et des stratégies de prévention essentielles pour retrouver un équilibre sain.

Définition : qu’est-ce que le burnout ?

Le burnout, ou épuisement professionnel, est un état de fatigue physique, émotionnelle et mentale résultant d’un stress prolongé au travail. Il se manifeste par une perte de motivation, un sentiment d’incompétence et de détachement vis-à-vis de ses responsabilités professionnelles. 

Les principales causes incluent une charge de travail excessive, un manque de reconnaissance et un déséquilibre entre vie professionnelle et personnelle. 

Reconnaître les signes précurseurs et prendre des mesures préventives est crucial pour maintenir une bonne santé mentale et améliorer la qualité de vie au travail.

Quelles sont les causes du burnout ?

Le burnout se manifeste par une sensation d’épuisement émotionnel, une dépersonnalisation et un sentiment de non-accomplissement. Les personnes atteintes se sentent vidées, si bien que même les tâches simples deviennent insurmontables.

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au burnout. Les causes communes incluent une charge de travail excessive, un manque de soutien social et une pression constante pour atteindre des objectifs élevés. En raison de ces facteurs, les employés se sentent souvent pris au piège dans un cercle vicieux de stress et d’épuisement.

Le manque de reconnaissance pour le travail accompli est également une cause fréquente de burnout. Les employés peuvent se sentir sous-estimés et non appréciés, ce qui renforce leur sentiment d’inutilité.

Les conditions de travail difficiles, comme des horaires longs ou imprévisibles, peuvent également entraîner un burnout. Si bien que la vie familiale et la vie de couple en souffrent, car il devient difficile de trouver un équilibre entre le travail et la vie privée.

Quelle est la différence entre le stress et le burnout ?

Il est crucial de distinguer le stress ordinaire du burnout. 

  • Le stress est une réaction normale à une demande accrue. Toutefois, lorsqu’il est géré correctement, il peut même être motivant et productif.
  • Le burnout, en revanche, est une réponse à un stress mal géré et prolongé. En raison de cette mauvaise gestion, il devient toxique et conduit à l’épuisement professionnel. Contrairement au stress, le burnout entraîne une perte totale de motivation et d’énergie.

Les personnes stressées peuvent encore croire que si elles travaillent plus dur, elles pourront surmonter leurs défis. En revanche, ceux qui souffrent de burnout ressentent une impuissance totale et un désespoir écrasant.

Il est donc essentiel de reconnaître ces différences pour intervenir de manière appropriée. Car, en agissant rapidement, on peut prévenir l’escalade vers le burnout. Un soutien adéquat et des stratégies de gestion du stress peuvent faire une grande différence.

10 Signes et symptômes du burnout au travail à ne pas négliger

Les signes de burnout se manifestent de manière physique, émotionnelle et comportementale. Parmi eux, on trouve la fatigue persistante, la perte de motivation, l’irritabilité, les troubles du sommeil, et plus encore. Voici quelques exemples concrets pour mieux les reconnaître.

Les symptômes du burnout

Fatigue persistante

La fatigue persistante est souvent le premier signe du burnout. En raison de cette fatigue, vous pouvez vous sentir épuisé dès le matin. Toutefois, même après une nuit de sommeil, la sensation de fatigue ne disparaît pas. Ce type de fatigue intense peut rendre les tâches quotidiennes insurmontables. 

Sophie, cadre en entreprise, se sent toujours épuisée malgré ses efforts pour se reposer le week-end. Elle n’a plus l’énergie nécessaire pour accomplir ses tâches quotidiennes, ce qui la plonge dans un cercle vicieux de fatigue et de stress.

Perte de motivation

La perte de motivation est un autre signe important. Car vous ne ressentez plus aucun plaisir ou intérêt pour votre travail. Cette démotivation peut conduire à une baisse de productivité, si bien que vos performances se dégradent. Pierre, développeur passionné par son métier, n’éprouve plus aucune satisfaction et traîne pour accomplir ses tâches. Il commence à éviter les projets qu’il aimait autrefois, se sentant indifférent à tout ce qui concerne son travail.

Irritabilité et cynisme

L’irritabilité et le cynisme envers vos collègues ou votre travail sont des symptômes courants du burnout. Vous pouvez devenir facilement agacé, en raison de petites contrariétés. Toutefois, ces changements d’humeur peuvent affecter négativement vos relations professionnelles et personnelles. Claire, manager, remarque qu’elle s’emporte souvent pour des détails insignifiants avec son équipe, créant une ambiance tendue au bureau. Il devient de plus en plus difficile de collaborer efficacement avec ses collègues.

Troubles du sommeil

Les troubles du sommeil, comme les insomnies ou les réveils fréquents, sont des signes physiques de burnout. En raison de ces troubles, vous pouvez éprouver des difficultés à vous endormir ou à rester endormi toute la nuit. Cela contribue à une fatigue persistante et un épuisement général. Marc, consultant, se réveille plusieurs fois par nuit, rendant ses journées encore plus difficiles. Son manque de sommeil le rend irritable et moins productif, aggravant son état de fatigue.

Baisse de productivité

La baisse de productivité est souvent due à une combinaison de fatigue, de perte de motivation et de troubles de concentration. Vous pouvez constater que vous prenez plus de temps pour accomplir des tâches simples. Si bien que vos résultats en pâtissent, entraînant un stress supplémentaire. Élodie, assistante administrative, met désormais deux fois plus de temps à traiter les courriers quotidiens, ce qui crée des retards et augmente la pression sur elle.

Troubles de la concentration

Les troubles de concentration se manifestent par des difficultés à se focaliser sur des tâches spécifiques. Car votre esprit est constamment distrait. Toutefois, ces difficultés peuvent entraîner des erreurs et une baisse de la qualité de votre travail. Thomas, professeur, a de plus en plus de mal à préparer ses cours, ce qui affecte ses performances en classe. Il oublie des détails importants et se sent dépassé par ses responsabilités.

Isolement social

L’isolement social est un signe comportemental de burnout. Vous pouvez éviter les interactions sociales, en raison de votre fatigue et irritabilité. Cet isolement peut aggraver les sentiments de détachement et de désespoir. Amélie, graphiste, refuse systématiquement les déjeuners avec ses collègues, préférant rester seule. Elle se coupe de son environnement social, ce qui augmente son sentiment de solitude et de déconnexion.

Douleurs physiques

Les douleurs physiques, comme les maux de tête et les douleurs musculaires, sont souvent des manifestations du stress intense associé au burnout. Ces symptômes physiques peuvent être débilitants, si bien qu’ils augmentent la sensation de malaise général. Julien, commercial, souffre régulièrement de maux de dos qui rendent ses journées de travail pénibles. Ses douleurs chroniques contribuent à son épuisement et à son stress.

Anxiété et dépression

L’anxiété et la dépression peuvent accompagner le burnout. En raison de ces troubles mentaux, vous pouvez éprouver des sentiments de désespoir et d’impuissance. Toutefois, il est crucial de les reconnaître et de chercher de l’aide pour éviter qu’ils ne s’aggravent. Nathalie, directrice de marketing, ressent une anxiété constante à l’idée de devoir gérer de nouveaux projets. Cette anxiété paralyse ses décisions et aggrave son épuisement.

Sentiment de non-accomplissement

Le sentiment de non-accomplissement est fréquent chez les personnes en burnout. Vous pouvez ressentir que votre travail n’a plus de sens ou de valeur, en raison de votre épuisement. Ce sentiment peut diminuer votre satisfaction professionnelle et personnelle. Laurent, chef de projet, ne voit plus l’utilité de ses efforts et se sent inutile dans son rôle. Il perd de vue ses objectifs professionnels et personnels, augmentant son stress et son malaise.

Comment Sarah Baudot Bonnot peut vous aider à affronter le burnout au travail ?

Sarah Baudot Bonnot, psychothérapeute à Clamart, utilise l’approche systémique stratégique selon Palo Alto pour traiter le burnout. Cette méthode se distingue par sa compréhension des interactions et des dynamiques dans le milieu professionnel et personnel. Contrairement à d’autres techniques, elle ne se focalise pas uniquement sur les causes internes ou individuelles du burnout. En raison de cette approche, elle examine les tentatives de solutions mises en place par l’individu et son environnement qui n’ont pas permis de résoudre le problème.

Par ailleurs, Il n’y a pas qu’un seul processus pouvant amener au burnout, mais bien différents scénarios, dont il faut bien comprendre les spécificités pour être en mesure d’intervenir efficacement. 

Au-delà d’une éventuelle étiquette de « burnout », « d’épuisement professionnel » ou même de « dépression », le plus important est de bien identifier les tentatives de solution de la personne et de son entourage pour ne pas faire « plus de la même chose », ce qui contribuerait à aggraver la situation.

Importance de l’approche systémique stratégique selon Palo Alto pour faire face au burnout

L’approche systémique stratégique se base sur l’idée que le burnout résulte souvent de schémas interactionnels dysfonctionnels. Sarah Baudot Bonnot aide ses patients à identifier ces schémas répétitifs et à les interrompre. 

Parmi les grands thèmes de tentatives de solution souvent présents dans les situations de burnout, on retrouve des injonctions comme : « Je peux et je dois progresser », « Je peux et je dois être compétent et performant », « Je peux et je dois être fiable, répondre efficacement et rapidement aux demandes qui me sont faites », « Je peux et je dois obtenir justice », « Je peux et je dois leur faire comprendre que… », « Je peux et je dois les mobiliser », « Je peux et je dois être fort », et « Je peux et je dois lâcher-prise ».

Par exemple, elle pourrait inviter une patiente à retrouver la notion de plaisir. L’absence de plaisir est très forte pour les personnes en situation de burn out. Chaque matin, la patiente note les trois plus petits plaisirs qu’elle pourrait s’accorder dans la journée. Cela peut être de juste prendre un bain, manger une pâtisserie, se promener, regarder une série…Cette pratique vise à réintroduire des moments de joie dans la routine quotidienne, si bien que la personne commence à se sentir mieux.

Autres exemples d’utilisation de l’approche systémique pour accompagner des patients souffrant de burnout

Sarah utilise également des tâches spécifiques pour aider ses patients à gérer les ruminations. 

Par exemple, elle pourrait suggérer de mettre sur papier toutes les pensées négatives à un moment précis de la journée. Cela empêche les ruminations de prendre toute la place dans l’esprit du patient et réduit l’anxiété. En raison de cette technique, les patients trouvent souvent un soulagement rapide et efficace. Ils reprennent le contrôle sur leurs pensées.

Un autre aspect crucial de son approche est l’identification des risques et des conditions pour reprendre le travail. 

Sarah aide ses patients à évaluer les risques associés à leur retour au travail et à définir les conditions nécessaires pour une reprise en douceur. Cela peut inclure la négociation de nouvelles responsabilités ou d’un nouvel emploi du temps. Par exemple, Lucie, une femme cadre et mère de deux enfants, a pu discuter avec son employeur pour ajuster son emploi du temps afin de mieux équilibrer ses responsabilités professionnelles et personnelles. Et le retour n’est pas une obligation, cela peut être l’occasion de changer, de se réorienter, de trouver une nouvelle passion…

Le burnout n’a pas seulement des impacts et des conséquences dans la vie professionnelle. La vie personnelle en prend également un coup. Parfois, c’est le cumul entre la charge professionnelle et la charge personnelle qui conduit au burnout, notamment pour les femmes qui veulent être une bonne salariée, une bonne mère et une bonne épouse.

La charge mentale professionnelle et personnelle des femmes

Sarah Bonnot accompagne ses patients pas à pas vers des solutions adaptées à leur situation. Elle utilise des recadrages et des métaphores pour aider à voir les problèmes sous un angle différent.

Par exemple, Sarah a travaillé avec Anne, une infirmière qui se sentait constamment dépassée par ses responsabilités à la maison et à l’hôpital. En analysant les schémas de tentative de solution mis en place par Anne et son entourage, Sarah a pu identifier les comportements à changer. Anne a appris à déléguer certaines tâches à la maison et à fixer des limites claires au travail, ce qui a considérablement amélioré son bien-être.

Grâce à l‘approche systémique stratégique, Sarah Baudot Bonnot offre une prise en charge complète et efficace du burnout. Ses patients bénéficient d’une compréhension profonde de leurs interactions et développent des stratégies pour retrouver un équilibre sain et durable dans leur vie professionnelle et personnelle. Cette méthode permet de traiter le burnout de manière durable en ciblant les schémas interactionnels et en aidant les patients à trouver des solutions adaptées à leurs besoins spécifiques.

Burnout et approche stratégique systémique, pour résumer :

Le burnout est un enjeu majeur qui affecte profondément la vie professionnelle et personnelle. Il est crucial de reconnaître les signes avant-coureurs et de prendre des mesures préventives pour éviter qu’il ne s’installe. 

L’approche systémique stratégique de Sarah Bonnot offre une perspective unique et efficace pour traiter ce problème en se concentrant sur les schémas interactionnels et les tentatives de solution, tant de l’individu que de son environnement. Il est important de savoir s’écouter et d’être sensible aux signaux que notre corps nous envoie.

En fin de compte, il s’agit de trouver un équilibre entre les exigences professionnelles et personnelles, en adoptant des changements qui favorisent la santé mentale et physique. Cet équilibre est parfois bien difficile à trouver. Cependant, avec les bons outils et le bon soutien, il est possible de naviguer efficacement à travers les périodes de stress et de retrouver un sentiment de bien-être et de satisfaction dans tous les aspects de la vie.

Vous pouvez me contacter si vous avez des questions ou si vous souhaitez être accompagné par une professionnelle spécialisée dans le traitement psychologique du burnout

Open chat
1
Envoyez moi un message ou appelez moi
Bonjour 👋
Envoyez moi un message ou appelez moi